News 2015 - Indicateurs de qualité

Cancer du sein: comment assurer la qualité des soins?
Indicateurs de qualité des soins en oncologie, cancer du sein

En 2010, le Centre Fédéral d'Expertise des Soins de Santé (KCE) a publié son rapport concernant les critères de qualité pour le dépistage et le traitement du cancer du sein (en collaboration avec le Collège d'oncologie, ces recommandations sont régulièrement adaptées aux dernières découvertes scientifiques).


Deux projets se développent :


1. En 2013, sur initiative du gouvernement flamand dans le cadre des projets VIP2 pour professionnels et patients, débuta en Flandre le projet „Borstkanker Kwaliteitsindikatoren in Vlaanderen". Un nombre d'hôpitaux flamands s'engageait à partager volontairement les informations concernant leur qualité de soins. Ce projet réunit la Vlaamse Vereniging van de Hoofdartsen (association des médecins chefs d'hôpitaux), ICURO (association des hôpitaux flamands avec partenaires publics), Zorgnet Vlaanderen et le gouvernement flamand et cadre parfaitement dans le souci de qualité. Les indicateurs de qualité sont discutés à l'intérieur de l'hôpital avec les dispensateurs de soins et cela contribue à travailler à une amélioration continue.


Le projet assure la confidentialité, le retour des résultats se fait uniquement via l'hôpital concerné auquel on fournit une indication sur la qualité des soins dispensés en relation avec des valeurs de référence. En 2014, 15 hôpitaux flamands sur 40 décident d'une publication de leurs résultats par Sanconet.

Pour plus d'informations voir : http://sanconet.be/dossiers/borstkanker-ziekenhuizen-vergelijken-op-basis-van-kwaliteitsindicatoren


2. En 2014, un projet parallèle est mis en route en Wallonie, grâce à la collaboration de la Fondation contre le cancer et le Registre Belge du cancer. Le 22 mai, une réunion d'information soumet le projet aux directeurs des hôpitaux de Bruxelles et de la Wallonie, aux collaborateurs des cliniques du sein et à de nombreux experts.


La Fondation contre le cancer part du principe que l'offre de soins oncologiques doit se faire dans des centres d'excellence et de référence. Son souhait est d'établir une liste des centres qui correspondent à des critères établis et que l'on pourrait recommander aux patients qui en font la demande.


Les missions du Registre du Cancer ne concernent pas seulement l'enregistrement et le traitement statistique des données du cancer, mais aussi l'établissement de recommandations pour augmenter la qualité des soins.


Pour ce projet, on retient 13 indicateurs de la qualité des soins (IQS) qui se définissent comme "des outils de mesure d'un état de santé, d'une pratique ou de la survenue d'un évènement qui permet d'estimer de manière valide et fiable la qualité des soins". Cette dernière se définit dans un concept multidimensionnel.


Pour chaque indicateur on fixe un cible, une valeur de référence, par exemple : "% de femmes avec thérapie systémique ayant reçu une détermination du statut ER/PR et/ou HER2 (récepteurs), dont la cible est de 90%-100%. Le but est donc que pour toutes les patientes soient établis les récepteurs avant traitement systémique.


Europa Donna Belgium remarque que tous les indicateurs concernent la tumeur et les actes diagnostiques et thérapeutiques. Ceci ne correspond nullement au concept global de la santé et aux traitements individualisés, centrés sur la patiente comme personne entière.


Parmi les membres de la collaboration multidisciplinaire, on retrouve les différents intervenants médicaux, mais il n'y est pas question de l'accompagnement psychologique. Et pourtant un cancer n'est pas uniquement une maladie physique, mais plonge la femme dans une détresse et angoisse profonde.


Dans la définition de la qualité de soins donnée par l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé), sur laquelle on se base pour le projet, on parle de "délivrer à chaque patient des soins.....pour sa plus grande satisfaction en terme de procédure, de résultats et de contacts humains à l'intérieur du système de soins"; La qualité des soins se présente comme un concept multidimensionnel qui "associe le patient".

 

<< Article précédent: Les cliniques du sein

Article suivant: La position d'Europa Donna Belgium>>

 

Vous souhaitez recevoir notre newsletter
en version papier
dans votre boîte aux lettres ?

C'est très simple, il suffit de devenir membre d'Europa Donna Belgium.

 

Europa Donna Belgium

A la une

17-19 novembre 2017 : participation au European Breast Cancer Advocacy Training Course à Milan

1er décembre 2017 : Assemblée Générale de Europa Donna Belgium

>> Toutes nos activités futures >

S'impliquer

Si vous partagez nos objectifs, nous vous invitons à vous impliquer.

Devenir membre

Faire un don

Partager cette info