Discours de la Princesse Mathilde lors du First Europa Donna Belgium Awards

Mesdames et Messieurs,

Quand Europa Donna Belgium m'a invitée à prendre la parole ce soir, je n'ai pas hésité un moment! C'est pour moi un grand plaisir d'être parmi vous pour la première remise des Europa Donna Awards dans le domaine de la lutte contre le cancer du sein. Je suis plus que jamais consciente du fait que le cancer du sein est un problème auquel la société ne peut pas rester indifférente. En effet, personne n'est à l'abri de cette maladie qui atteint sans discrimination des femmes –et parfois des hommes- de tous les milieux, partout dans le monde, et à tout âge.

Comme jeune femme, cela me touche énormément. Je me sens très proche des milliers de femmes en Belgique qui vivent en rémission d'un cancer du sein ou qui sont encore en cours de traitement. J'ai eu l'occasion de m'entretenir à plusieurs reprises avec elles. Et ce qui me frappe chaque fois c'est leur courage, leur message d'espoir et d'affection à l'intention de toutes ces femmes qui combattent ce cancer.

J'insiste sur ce message positif . Chaque jour plusieurs femmes sont confrontées au diagnostic d'un cancer du sein et entament leur long et éprouvant combat en vue de la guérison. Elles doivent savoir que cette guérison est possible et qu'elle est facilitée par un bon diagnostic et un traitement correct. Le cancer du sein est une maladie qui peut être vaincue. En effet, les progrès réalisés dans la recherche médicale , ainsi que les nombreux efforts – dont plusieurs sont couronnés de succès- dans le domaine de la prévention nous permettent quand même d'être optimistes.

Je voudrais souligner l'importance d'une prévention adéquate qui est à mes yeux cruciale. " Mieux vaut agir que réagir ". Je lance ici même un appel à toutes les femmes, jeunes et moins jeunes, pour subir régulièrement un contrôle gynécologique et une mammographie. Même si cette technique a ses limites, elle est reconnue comme le meilleur moyen de dépister de façon précoce le cancer du sein.

En outre, je voudrais insister sur l'importance d'intégrer la psycho-oncologie dans le traitement. Lors de mes contactes avec les femmes atteintes du cancer du sein, j'ai pu constater qu'une grande solitude règne souvent dans leur vie. Même si la famille, les ami(e)s, les voisins ...sont activement présents, c'est la femme et elle seule qui doit combattre la maladie. Les conséquences psychologiques sont loin d'être négligeables : dépression, anxiété, angoisse, fatigue parfois non reconnue par l'entourage...déterminent le processus de guérison. Un accompagnement psychosocial de qualité qui fait partie intégrante des soins oncologiques me semble indispensable. La femme est aujourd'hui mieux informée et redevient maîtresse de son corps ; ainsi peut-elle faire des choix éclairés. De bons rapports entre les patientes d'un côté et leur médecin et soignants de l'autre s'inscrivent dans une approche globale et pluridisciplinaire. La dimension relationnelle des soins devrait faire aujourd'hui l'objet d'une prise en charge plus professionnelle.

Mesdames et messieurs,

Avec l'aide de la famille, mais aussi des organisations qui travaillent souvent avec des bénévoles, les femmes atteintes d'un cancer du sein peuvent faire face aux défis quotidiens de cette maladie. Je salue toutes les personnes, organisations, chercheurs, médecins, soignants, travailleurs sociaux et décideurs... qui, avec détermination, prennent le temps d'écouter ces femmes et s'engagent à trouver des moyens qui les aideront à traverser une période difficile de leur vie. Les projets qui recevront un prix ce soir répondent à cette vocation humaine. J'aimerais terminer en témoignant mon respect et mon admiration pour celles et ceux qui oeuvrent chaque jour sans cesse pour combattre cette maladie. Soyez assurés que votre combat est aussi le mien et que la sensibilisation à cette maladie me tient particulièrement à coeur.

D'où ma présence ici ce soir.

Je vous souhaite une agréable soirée pleine d'espoir pour l'avenir.

 

L'engagement de la Princesse Mathilde pour la cause des femmes

Le cancer du sein qui touche tant de femmes en Belgique, est loin de laisser la Princesse Mathilde indifférente... En avril 2003, lors d'une table ronde organisée au Palais Royal, la Princesse a voulu donner la parole à des femmes qui ont connu l'épreuve de cette maladie.

Il y fut question des aspects techniques et des traitements mais aussi du vécu de ces femmes jeunes et moins jeunes, qui nous ont communiqué à travers leurs histoires personnelles des messages de combats, d'émotions, de dignité humaine et d'espoir.

L'intérêt et l'engagement de la Princesse dans la lutte contre le cancer du sein se confirment aujourd'hui par Sa présence et par l'honneur qu'Elle nous fait en participant activement à la cérémonie des First Europa Donna Belgium Awards. Elle a une attention particulière pour le dépistage du cancer du sein et la dimension psychosociale de sa prise en charge.
En remettant les prix à chaque lauréat, la Princesse Mathilde signifiera le lien, le trait d'union indispensable entre toutes les réalisations. Son message est ainsi celui de l'espoir et de la solidarité humaine.

Europa Donna Belgium