Une stratégie européenne contre le cancer du sein

Europäisches Parlament
Rue Wiertz, ASP 12G142
B - 1047 Bruxelles
Telefon:
00322 / 284.75 35
Telefax:
00322 / 284.95 35
e-mail:
kjoens@europarl.eu.int
Europa-Abgeordnetenbüro
Findorffstraße 106
D - 28215 Bremen
Telefon:
0421 / 350 18 17
Telefax:
0421 / 35 31 21
e-mail:
karin.joens@t-online.de

Karin Jöns

Communiqué de Presse  Strasbourg, 5. Juin 2003

Une stratégie européenne contre le cancer du sein
Le Parlement réclame un dépistage par mammographie et des centres du sein

Chaque année, 216.000 femmes sont touchées par le cancer du sein dans l’Union européenne, 79.000 en meurent. 25.000 d’entre elles pourraient être sauvées si des examens de dépistage efficaces étaient offerts à toutes les femmes.

Compte tenu de ces chiffres dramatiques, la grande majorité du Parlement européen a demandé aujourd’hui aux États membres de créer d’ici 2008 les conditions nécessaires pour réduire de 25% le taux de mortalité due au cancer du sein dans l’ensemble de l’Union européenne et, en même temps, de réduire à 5% les écarts importants entre les taux de survie qui, d’un pays à l’autre, peuvent varier de 16%.

Le rapporteur Karin JÖNS: „Les succès impressionnants de certains États membres dans la lutte contre le cancer du sein ont montré que ce but pouvait était atteint si le monde politique et le monde médical s’attaquaient ensemble au problème.“

Karin JÖNS rappelle qu'en 1992 déjà, la Commission européenne a publié pour la première fois les orientations européennes relatives à la mammographie, élaborées par les experts du Réseau européen du cancer du sein: "Ces orientations européennes ont imposé des normes de qualité dans le monde entier. Leur application pourrait, selon l’OMS, réduire le taux de mortalité de 35%. Il est inacceptable qu’à l’heure actuelle, seuls 8 États membres proposent aux femmes de 50 à 69 ans un dépistage de qualité.

Karin JÖNS: „90% des cas de cancers du sein peuvent être guéris s’ils sont diagnostiqués à temps et correctement traités. Pourtant, le meilleur des dépistages ne sert à rien si le traitement est insuffisant ou inapproprié. C’est pourquoi nous avons besoin à l'échelle européenne de centres pluridisciplinaires du sein, dans lesquels des équipes médicales spécialisées traitent exclusivement et de manière globale les affections malignes et bénignes du sein. Dans les États membres où de tels centres existent déjà, il a été prouvé que les femmes avaient de meilleures chances de guérison. Afin que chaque femme touchée par le cancer du sein puisse être traitée dans un centre du sein, il conviendrait de mettre en place un centre pour 300.000 habitants."

Karin JÖNS: „Chaque femme en Europe doit pouvoir avoir accès au même dépistage et au même traitement, quel que soit son lieu de résidence, sa situation sociale et sa formation. C’est pourquoi le Parlement et la Commission dresseront en 2006 un premier bilan. Les États membres devront alors prouver qu’ils ont effectivement réalisé des progrès dans le domaine de l'encadrement médical pour le cancer du sein. C’est une partie de la stratégie exigée par le Parlement contre le cancer du sein."

Les principales exigences du Parlement européen pour le dépistage par mammographie sont:

1. Les femmes entre 50 et 69 ans ont le droit de se soumettre tous les deux ans, aux frais des caisses d'assurance maladie, à une mammographie de qualité qui aura lieu dans des centres spécialisés et agréés.

2. Chaque mammographie sera analysée indépendamment par deux radiologues, pratiquant chacun au moins 5.000 lectures par an, afin d’avoir l’œil suffisamment exercé.

3. Les appareils doivent être régulièrement vérifiés par un organisme national indépendant, afin de garantir une qualité d'image optimale et le moins de rayonnement possible.

Un centre pluridisciplinaire du sein doit répondre aux critères suivants:

1. Chaque centre pratique au moins 150 interventions chirurgicales par an suite à un premier diagnostic, les chirurgiens spécialisés pour les affections malignes et bénignes réalisant au moins 50 opérations eux-mêmes. Des formes de coopération entre hôpitaux sont envisageables, si le nombre de 150 cas ne peut être atteint.

2. L’équipe médicale d’un centre pluridisciplinaire du sein doit être spécialisée dans les affections malignes et bénignes et participer régulièrement à des programmes de perfectionnement, les chirurgiens n’opérant que les seins.

3. Des conférences pluridisciplinaires hebdomadaires sur les différents cas rencontrés constituent un „impératif“ et doivent être organisées dans le centre où la patiente est opérée.

Europäisches Parlament •
Palais de l’Europe • F-67006 Strasbourg
Telefon 0033388 / 17 55 35 • Telefax 0033388 / 17 95 35
Internet: http://www.joens.de


 

Europa Donna Belgium

A la une

>> Toutes nos activités futures >

S'impliquer

Si vous partagez nos objectifs, nous vous invitons à vous impliquer.

Devenir membre

Faire un don

Partager cette info